Intéressement : merci qui ? La CFTC évidemment !!!

Posté par cftcucanss le 1 juin 2010

Nous venons de recevoir notre notification d’intéressement pour l’année 2009 (versé le 30 juin 2010). 660,86€ à l’Ucanss pour un temps de présence de 100% en 2009. Les grincheux feront valoir qu’ils sont contre et veulent une augmentation de la valeur du point. Nous, à la CFTC, nous estimons qu’à la veille des congés d’été, une telle somme est appréciable, d’autant plus que les 0,8% d’augmentation de la valeur du point prévu au 1er mai n’ont toujours pas obtenu l’agrément… et ne l’obtiendront peut être pas. Petit rappel sur l’émergence de ce dispositif au sein de notre Institution. Tout d’abord il est indispensable de rappeler que c’est bien la CFTC qui est à l’origine de la demande d’un intéressement pour les salariés de la sécurité sociale, et que nous avons été rejoints par la suite par la seule CFDT. 

Les syndicats d’agents de direction n’y sont a priori pas opposés, mais posent comme préalable à leurs signatures que le montant soit hiérarchisé en fonction du niveau de rémunération. C’est-à-dire, plus pour les hauts coefficients et moins pour les autres. Sur ce point notre position est ferme, nous souhaitons conserver le même montant d’intéressement pour tous les agents, car tous partagent les efforts ! 

Le principal argument des « détracteurs » de l’intéressement est bien évidemment, que le versement d’une telle prime se fait au détriment de l’augmentation de la valeur du point. Et c’est la où le manque de sincérité se fait le plus ressentir ! Tous les syndicats préféreraient remplacer la prime d’intéressement par une augmentation plus importante de la valeur du point. Pour toutes les fédérations la valeur du point est la priorité absolue dans la politique de rémunération, mais le problème est le suivant : ni les syndicats, ni le Comex ou l’Ucanss n’ont la main sur la négociation de la valeur du point. Tout est décidé au ministère et il faut dire la vérité aux agents de l’institution : la valeur du point progressera peu car la tutelle souhaite privilégier les mesures individuelles au détriment des collectives et on ne peut que le déplorer. 

De plus, il est bon de rappeler que l’intéressement n’existe que depuis 4 ans, et que la valeur du point n’augmentait pas plus auparavant. L’intéressement n’a en rien fait chuter la progression de la valeur du point. 

Là ou la CFTC a pris ses responsabilités, c’est que lorsque nous avons constaté qu’il était devenu quasiment impossible de négocier sur la valeur du point, nous nous sommes tournés vers des mesures de rémunération dites « indirectes » comme l’intéressement, seules mesures où le Comex a encore une marge de manœuvre et de négociation possible. Le résultat est là, par des mesures indirectes et en utilisant certains des excédents des caisses, nous avons pu concrètement lutter contre la baisse du pouvoir d’achat, en instaurant une prime d’intéressement qui s’élève à près de 700€ cette année et qui pourrait encore augmenter assez rapidement. 

Alors à tous ceux qui critiquent constamment l’intéressement, nous disons d’arrêter un instant la démagogie et de s’investir sur la mise en place de mesures concrètes pour lutter contre la baisse du pouvoir d’achat. De plus, s’ils sont si choqués que cela, ils peuvent en faire don à ceux qui en ont besoin !

Frédéric Belouze – Délégué syndical CFTC Ucanss

 

Laisser un commentaire

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940