• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Présentation du BSI au CE… après la constatation, l’action ?

Posté par cftcucanss le 25 octobre 2011

Mardi 18 octobre dernier, la Direction présentait les résultats du BSI 2011 lors d’une réunion réunissant CE et CHSCT. Management, fidélisation, et équité sont les 3 mots qui peuvent servir à résumer ces résultats.

Après avoir décrié le BSI 2010 puisque seul 1/3 des salariés y avait répondu, la CFTC se félicite d’un taux de participation de 64% qui permet de prendre réellement en considération les résultats de ce baromètre 2011. L’intérêt du travail, les relations avec les collègues, le bon équilibre vie professionnelle/vie personnelle et les horaires de travail sont les gros points forts qui ressortent de l’étude. Mais le BSI ne se résume pas à une litanie d’éléments positifs. Attachons-nous à regarder les points plus négatifs, non pas pour jouer les oiseaux de mauvais augure mais pour partager avec vous la vision qu’en a la CFTC.

Le management…Une problématique récurrente soulevée par la CFTC auprès de la Direction et qui apparaît flagrante à la lecture des résultats du BSI. Comme nous l’avons précisé en CE, notre propos n’est pas tirer à boulets rouges sur nos collègues managers. En tant que partenaire social de l’entreprise et représentant du personnel notre souci est que l’ensemble de nos collègues (managers ou non) puissent trouver dans leur activité professionnelle un terrain d’expression répondant à leurs attentes. Le management tel qu’il est proposé à l’Ucanss n’y répond que partiellement. Et cela pour une raison simple : il n’existe pas dans notre organisme de culture managériale bien identifiée. Nous avons à plusieurs reprises demandé à la Direction de nous définir les responsabilités selon le niveau dans la ligne managériale. Ce travail, pourtant essentiel, ne semble pas aboutit puisque nous n’avons toujours pas eu de réponse claire, mais c’est en cours nous dit-on… A noter que la Direction elle-même est consciente du problème. M. Malric, Directeur délégué indiquant lui-même qu’il s’agissait là d’une réelle problématique. Il a d’ailleurs invité les élus présents ce mardi 18 octobre à faire part de leurs solutions s’ils en avaient. La CFTC a indiqué qu’elle était disposée à participer à un groupe de travail paritaire sur la question. Nous attendons désormais la mise en place de ce groupe par la Direction mais préparons d’ores et déjà nos propositions que nous transmettrons prochainement à MM. Renard et Malric. Si vous souhaitez participer à ce travail n’hésitez pas à nous contacter. La CFTC est là pour vous et avec vous.

La fidélisation des salariés constitue également un axe de travail important pour notre organisme. Seuls 24% des répondants jugent positives les possibilités d’évolution professionnelle à l’Ucanss. Pour nos collègues embauchés depuis moins de 5 ans, ce pourcentage tombe à 17%. Dès lors se pose la question de comment motiver et fidéliser les collaborateurs. La récente vague de départ qui a touché plusieurs services de la maison souligne s’il le fallait l’urgence de répondre à cette question. La Direction ne peut pas uniquement se satisfaire de répondre que les compétences acquises à l’Ucanss permettent de bien se vendre à l’extérieur, elle doit aussi penser à la pérennité de son activité et se poser la question « les partants ne le font-ils que pour une question d’argent ? ». Notre réponse est : « NON ! ». Il est bien simple et facile de réduire nos collègues à des mercenaires…

Le dernier mot clef de ce BSI 2011 est équité. En effet, nombre de salariés de l’Ucanss ont exprimé leur questionnement face au manque de transparence de l’Ucanss notamment dans le cadre des mesures individuelles accordées annuellement. Nous sommes persuadés que ce sentiment aurait gagné en intensité si le BSI avait été fait après la très contestée campagne de mesures de juin-juillet 2011.

Un autre point a attiré l’attention de la CFTC : la formation. 56% des répondants jugent satisfaisantes les possibilités de formation à l’Ucanss. En soit le chiffre n’est pas catastrophique. Mais en 2009, ce pourcentage était de 68%. Une chute de 12 points qui a de quoi inviter la Direction à se questionner. La CFTC a à de multiples reprises alerté la Direction sur la propension que prenaient les formations collectives qui ne permettaient pas forcément de répondre à toutes les attentes de nos collègues. Nous voyons dans ce chiffre 2011 une confirmation de notre alerte…

Le sentiment de vos élus et représentants CFTC à l’issue de la présentation de ce BSI 2011 est que la Direction ne semble pas chercher à minimiser les difficultés. Mais souhaitera-t-elle réellement s’y attaquer. C’est une autre question. A nous de ne pas lui faire perdre de vue les différents problèmes soulevés et de se positionner également en force de proposition. Car s’opposer c’est bien, proposer c’est encore mieux !!!

Frédéric Belouze – Délégué syndical CFTC Ucanss

Publié dans Vie de l'Ucanss | Pas de Commentaire »

Nouveau mode de calcul des indemnités maladie : Un « coup bas » contre les salariés en difficulté

Posté par cftcucanss le 24 octobre 2011

Dans le cadre du plan de financement de la sécurité sociale, le gouvernement s’attaque au mode de calcul des indemnités maladies en le basant sur le salaire net plutôt que sur le brut. Ce décret s’attaque une nouvelle fois aux plus faibles, en rognant les droits des malades et des accidentés.

« Plutôt que de s’attaquer aux vrais problèmes (dont la politique du médicament, la politique de reconnaissance des lésions professionnelles…), le gouvernement réitère son action contre les salariés les moins favorisés. Ce n’est pas la première fois » déplore Pascale Coton. En effet, en 2009, les indemnités journalières des victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle sont devenues partiellement imposables. En 2010, le changement du mode de calcul de l’indemnité journalière de base a déjà entraîné une diminution de leur montant.

Cette modification du mode de calcul va entraîner une diminution de 2,75 à 3,5 % des indemnités par rapport au salaire brut. Pour un salarié au SMIC, cela va entraîner une perte d’environ 36€ pendant le premier mois d’arrêt de travail, et de 48€ les mois suivants.

La CFTC rappelle que les salariés ne bénéficient pas tous d’une allocation complémentaire versée par l’employeur, et subiront une perte de pouvoir d’achat substantielle ! En outre, la CFTC craint que les employeurs en profitent pour renégocier à la baisse les accords d’entreprise prévoyant le maintien du salaire en cas d’arrêt de travail. Cette perte pourrait être prise en charge dans les accords de prévoyance avec les entreprises mais le risque d’augmenter les cotisations à la charge du salarié est grand !

La CFTC propose que la modification du mode de calcul des indemnités journalières n’entraîne aucune diminution de leurs montants. Il existe d’autres voies pour réduire le déficit de la sécurité sociale dont la fixation des prix des médicaments et leur remboursement en fonction de leur intérêt thérapeutique. Pour la CFTC, il est également urgent d’améliorer la reconnaissance des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Confédération CFTC

Publié dans Societe | Pas de Commentaire »

TAXES, TAXES ET RETAXES

Posté par cftcucanss le 20 octobre 2011

Personne ne remet en cause l’urgence à lutter contre les déficits publics. Une des solutions la plus simple pour nos gouvernants c’est d’augmenter les taxes et les impôts notamment sur les hauts revenus.

Mais alors qu’est ce qui justifie la suppression de l’exonération partielle (3.5% au lieu 7%) sur les contrats de complémentaire santé ? Mieux encore cette taxe peut passer à 9% lorsque, par exemple, l’on rembourse les dépassements d’honoraires des médecins ! Cette mesure doit rapporter 1,2 milliards d‘euros de recettes pour l’état, en année pleine et donc autant d’argent en moins pour les salariés. Serrions-nous dons ces fameux hauts revenus dont on parle tant?

Cette décision inique et injuste est un véritable coup de poignard porté à l’accès aux soins pour tous car les complémentaires-santé contribuent pour 50% des soins de premiers recours.Alors que pour la sécurité sociale les recettes existent et je tiens à vous rappeler ici quelques chiffres issus du rapport 2009 de la cours des comptes sur la sécurité sociale :
-taxes des industries polluantes destinées à la sécu, non payées = 1.2 milliards d’euros,

-part de la tva destinées à la sécu, non reversées= 2 milliards d’euros,
-retard de paiement sur les contrats aidés= 2.1 milliards d’euros,
-retard de paiement des entreprises= 1.9 milliards d’euros,
-une partie des taxes sur le tabac pour la sécu non reversées=7.8 milliards d’euros,
-une partie des taxes sur l’alcool destinées à la sécu non reversées=3.5 milliards d’euros,
-une partie des taxes sur les primes d’assurances automobiles non versées à la sécu=1.6 milliards d’euros.

En faisant le total nous arrivons à 20.1 milliards d’euros de taxes non reversées à la sécurité sociale sur cette année de référence alors que le prétendu déficit colossal s’élevait à 11 milliard d’euros.
Par un formidable tour de passe passe, l’état (de gauche ou de droite) relayé par des medias qui vérifient peu leurs informations, nous berne depuis des décennies !

Cela suffit…

Yves Razzoli – Président de la fédération CFTC Protection Sociale et Emploi

Publié dans Securite sociale, Societe | Pas de Commentaire »

Les élections Ucanss approchent… la CFTC devient la cible…

Posté par cftcucanss le 10 octobre 2011

Suite à la distribution de notre tract expliquant les raisons pour lesquelles la CFTC ne participaient pas au mouvement de grève du 11 octobre, SUD nous fait l’honneur d’apparaître dans leur tract du jour. Et il ne s’agit pas d’une apparition furtive puisque nous sommes cités à deux reprises.

Nous qui pensions que le mouvement du 11 octobre ciblait la politique nationale du gouvernement, nous voici en fait au cœur de la problématique. Il s’agit là d’un honneur certainement disproportionné mais qui s’explique facilement : en mars prochain auront lieu les élections professionnelles à l’Ucanss et la bataille semble lancée. Nous sommes d’autant plus surpris qu’il y a encore le temps avant mars et que certains arguments utilisés, en plus d’être mensonger et maintes fois ressassés pour nous décrédibiliser, sont plutôt indignes de nos amis de SUD… Calmez-vous amis, le temps de la campagne arrivera et vous aurez le temps de vous déchaîner….

La CFTC ne participe pas à l’appel à la grève du 11 octobre car ce n’est pas la voie d’action qu’elle privilégie. Nous n’en faisons pas une affaire de lutte contre les organisations syndicales qui y appellent. Nous estimons que chacun est libre d’exprimer sa différence et sa position… Nous appelons cela « démocratie ».

L’équipe CFTC Ucanss

Les élections Ucanss approchent... la CFTC devient la cible... dans Vie de l'Ucanss pdf 20111006tract11octobre.pdf

Publié dans Vie de l'Ucanss | Pas de Commentaire »

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940