• Accueil
  • > Societe
  • > Nouveau mode de calcul des indemnités maladie : Un « coup bas » contre les salariés en difficulté

Nouveau mode de calcul des indemnités maladie : Un « coup bas » contre les salariés en difficulté

Posté par cftcucanss le 24 octobre 2011

Dans le cadre du plan de financement de la sécurité sociale, le gouvernement s’attaque au mode de calcul des indemnités maladies en le basant sur le salaire net plutôt que sur le brut. Ce décret s’attaque une nouvelle fois aux plus faibles, en rognant les droits des malades et des accidentés.

« Plutôt que de s’attaquer aux vrais problèmes (dont la politique du médicament, la politique de reconnaissance des lésions professionnelles…), le gouvernement réitère son action contre les salariés les moins favorisés. Ce n’est pas la première fois » déplore Pascale Coton. En effet, en 2009, les indemnités journalières des victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle sont devenues partiellement imposables. En 2010, le changement du mode de calcul de l’indemnité journalière de base a déjà entraîné une diminution de leur montant.

Cette modification du mode de calcul va entraîner une diminution de 2,75 à 3,5 % des indemnités par rapport au salaire brut. Pour un salarié au SMIC, cela va entraîner une perte d’environ 36€ pendant le premier mois d’arrêt de travail, et de 48€ les mois suivants.

La CFTC rappelle que les salariés ne bénéficient pas tous d’une allocation complémentaire versée par l’employeur, et subiront une perte de pouvoir d’achat substantielle ! En outre, la CFTC craint que les employeurs en profitent pour renégocier à la baisse les accords d’entreprise prévoyant le maintien du salaire en cas d’arrêt de travail. Cette perte pourrait être prise en charge dans les accords de prévoyance avec les entreprises mais le risque d’augmenter les cotisations à la charge du salarié est grand !

La CFTC propose que la modification du mode de calcul des indemnités journalières n’entraîne aucune diminution de leurs montants. Il existe d’autres voies pour réduire le déficit de la sécurité sociale dont la fixation des prix des médicaments et leur remboursement en fonction de leur intérêt thérapeutique. Pour la CFTC, il est également urgent d’améliorer la reconnaissance des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Confédération CFTC

Laisser un commentaire

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940