• Accueil
  • > Societe
  • > CFTC : plaidoyer pour rendre possible une véritable union syndicale !

CFTC : plaidoyer pour rendre possible une véritable union syndicale !

Posté par cftcucanss le 22 novembre 2011

 Le 13 décembre 2011, est décrétée une journée nationale d’action syndicale pour protester contre le plan de rigueur, qui risque de ne pas être le dernier. La CFTC a déjà maintes fois exprimé son désaccord avec le plan de rigueur qui s’attaque de manière injuste et inéquitable aux plus démunis. Elle plaide aujourd’hui pour une véritable union syndicale qui regrouperait la majorité des syndicats pour travailler – ensemble et dans l’unité – à une véritable riposte négociée.
« Il ne s’agit pas seulement de descendre dans la rue mais de se concerter et de travailler ensemble à un plan de réformes concertées » plaide Philippe Louis qui s’est exprimé sur ce point, ce jour sur BFM TV.

L’union syndicale fait la force !

Tout nouveau président de la CFTC, Philippe Louis, a de grands chantiers à conduire et notamment la mise en place d’un Comité permanent pour un vrai dialogue social. Un dossier que la CFTC appelle de ses vœux depuis déjà plus d’un an. « Ce n’est ni un vœu pieux, ni une chimère ! »  explique Philippe Louis.

Pour l’heure, au moment où les syndicats sont tous « vent debout » contre le plan de rigueur instauré par le Gouvernement, il réclame une réflexion approfondie pour apporter des contre-propositions négociées entre l’ensemble des syndicats. « Les travailleurs souffrent qu’ils soient dans les petites, moyennes ou grandes entreprises : Une mobilisation générale dans les rues n’est pas l’unique solution envisageable. Face à un gouvernement qui n’entend pas changer de cap, l’union syndicale doit rassurer les salariés sur notre capacité à agir ensemble en proposant d’autres solutions. »

Un comité permanent pour un vrai dialogue social en France : une approche nécessaire

La CFTC promeut un  véritable dialogue social, transparent, clair et équitable.
Depuis la négociation de la loi d’août 2008 sur la démocratie sociale, la CFTC a proposé à plusieurs reprises la création d’une instance paritaire permanente de dialogue social.
Ce Comité Paritaire Permanent du Dialogue Social (CPPDS) permettrait ainsi de lister tous les sujets concernant les partenaires sociaux et qui feraient l’objet de discussions, de concertations ou de négociations. Il servirait également à organiser un agenda de réformes, connu de tous les acteurs et assurerait le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des ANI (accords nationaux interprofessionnels).

La CFTC, on le sait, ne considère pas la grève comme le moyen privilégié des actions syndicales : elle estime qu’elle se fait souvent au détriment des salariés. Ces derniers n’étant pas rémunérés. Elle n’y a recours que lorsque les négociations ont toutes échoué. L’union syndicale en revanche retient toute son attention d’où cet appel en cette période de tous les dangers pour l’économie française.

Laisser un commentaire

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940