Télétravail et RSE : la CFTC entendue !

Posté par cftcucanss le 5 mars 2012

Le 12 janvier dernier s’ouvrait la négociation sur la RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise) à l’Ucanss. Dans nos messages des 13 et 19 janvier, nous vous présentions les demandes de la CFTC *. Au moment où un accord est proposé à la signature des partenaires sociaux, nous pouvons dire que la CFTC a été entendue. Zoom sur les points forts de cet accord.

Le Télétravail

Sur ce sujet, la CFTC ne partait pas forcément très confiante, loin de là. Depuis 4 ans, nos demandes auprès de la Direction se voyait offrir la même réponse : « pas le moment et pas forcément la volonté à l’Ucanss ». En plus de la Direction, SUD était également opposé à ce dispositif (cf. leur tract ci-dessous*). FO souhaitait une ouverture du télétravail aux personnes les plus éloignées de l’Ucanss. Surprise lorsque le sujet a été abordé lors de la réunion du 7 février, la Direction s’est montrée plus ouverte qu’elle ne l’avait jamais été sur ce sujet. SUD a emboîté le pas. Quand à FO il fallait juste élargir leur demande pour  se retrouver sur la même ligne que la CFTC, ce qui n’a pas manqué d’être fait. En définitive la Direction accepte le principe d’une ouverture du télétravail à l’Ucanss au-delà de la question de l’éloignement du domicile. Avant de s’engager de façon ferme et définitive, il a été convenu de procéder à une année d’expérimentation. Toutes les vannes ne sont donc pas ouvertes d’autant plus qu’un nombre de 45 télétravailleurs maximum et une seule journée de télétravail par semaine ont été imposés par la Direction. La CFTC aurait évidemment préféré qu’il n’y ait aucune limitation dans le nombre de télétravailleurs possibles à l’Ucanss. Mais nous avons également entendu les arguments de la Direction qui souhaite pouvoir mener une vraie période d’expérimentation plutôt que d’ouvrir trop large et ainsi désorganiser notre structure et par là même mettre fin à ce dispositif. Au départ il ne devait y avoir que 40 possibilités de télétravail incluant les 11 étant déjà en télétravail à ce jour. Les discussions ont permis d’augmenter significativement ce nombre (puisque le dernier chiffre, 45, n’inclut pas ceux qui sont déjà en télétravail). Pour résumer, le télétravail à l’Ucanss oui mais dans le cadre d’une expérimentation d’une année et limité à 45 collègues et une journée par semaine. Notons que le bilan des 11 personnes déjà en télétravail à l’Ucanss a donné un résultat positif tant auprès de leur manager et que de leur chef de branche. Gageons donc que cette expérimentation donnera le même résultat et que d’ici 1 an nous assisterons à une ouverture du télétravail à l’Ucanss sans limitation du nombre de salariés concernés. C’est la raison pour laquelle la CFTC est favorable à cette proposition même si nous aurions préféré ne pas être soumis à une limitation dans le nombre de postes possibles.

Conciliation vie privée / vie professionnelle

La première demande de la CFTC à avoir été acceptée est celle qui consistait à ce que la Direction participe aux frais de garde exceptionnels engendrés par un déplacement professionnel. Ainsi si vous avez des frais de garde supplémentaires parce que vous devez quitter votre domicile avant 8h ou y rentrer après 20h suite à une mission, l’Ucanss vous versera une prime de 15€. Si votre mission implique que pour une même journée vous devez quitter votre domicile avant 8h et y rentrer après 20h, la prime sera de 30€. Cette prime est destinée aux parents d’enfants de moins de 10 ans. Une deuxième demande de la CFTC concernait la reconnaissance des activités extraprofessionnelles. Désormais, tout salarié qui le souhaite pourra être accompagné par la RH pour enclencher un processus de VAE par rapport à des compétences, savoir et savoir-faire acquis en dehors de son exercice professionnel.

Non-discrimination et égalité des chances

Suite aux propositions de la CFTC, la Direction va mettre en place des partenariats avec les acteurs locaux du marché de l’emploi pour à la fois toucher le bassin d’emploi local (plutôt défavorisé) et mettre en place des processus permettant des recrutements les plus diversifiés et ouverts possibles. Nous avons également insisté sur le fait qu’un recrutement ne s’arrêtait pas au moment où une personne signait son contrat et mettait le pied dans son bureau. Permettre une égalité des chances c’est aussi proposer un accompagnement pour prendre la pleine mesure de son emploi et de son environnement. Un dispositif d’accueil et d’accompagnement est donc également prévu par l’accord. L’Ucanss entend  par ailleurs plus s’ouvrir aux contrats de professionnalisation et aux stagiaires.

La CFTC se félicite du travail effectué dans le cadre de la négociation RSE. L’accord est porteur de marges de progression réelles, nous veillerons à ce que cela ne reste pas juste de l’encre sur du papier.

 

Frédéric Belouze – Délégué syndical CFTC Ucanss

 

* Les demandes CFTC à l’ouverture de la négociation : vous pouvez retrouver ces messages ici : http://cftcucanss.unblog.fr/2012/01/20/nego-rse-reunion-du-19-janvier/ et http://cftcucanss.unblog.fr/2012/01/13/negociation-rse-a-lucanss-ouverture-de-la-negociation/

* SUD et le télétravail avant la négociation : fichier pdf 2_Trop_cool_le_teletravail_synthèse

 

Laisser un commentaire

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940