« Quand on est dans l’action, il n’y a pas d’immenses déceptions »

Posté par cftcucanss le 15 janvier 2013

Les voeux de la Direction ont eu lieu ce vendredi 11 janvier 2013. Retour sur ce que la CFTC retire du discours de M. Malric.

Clair et direct peuvent être les deux mots qui qualifient le mieux ce premier exercice des voeux de Didier Malric en tant que Directeur de l’Ucanss. Le discours résolument didactique a permis au Directeur de clairement exprimer sa vision de l’Ucanss. Des voeux également emprunts de sincérité. Nous ne pensons pas que l’attachement exprimé par le Directeur, à la Sécurité sociale et aux femmes et aux hommes qui la composent soit feints. Tout comme nous le croyons lorsqu’il exprime sa confiance aux salariés de l’organisme.

Tout cela ne veut pas non plus dire que tout ce qui a été dit nous convienne. Nous entendons bien le discours sur l’évolution de la gestion publique des services et des entreprises. nous l’entendons mais nous ne le partageons pas. Le « toujours plus avec toujours moins » ne peut pas être acceptable. Nos décideurs ne peuvent pas constamment tirer sur la corde, enfin sur les salariés. Le productivisme à tous crins a montré ses limites et ne nous semble pas une voie à poursuivre. En ce temps de crise où l’emploi devient un luxe, nous ne comprenons pas que les politiques publiques soient axées sur une concentration de l’activité entre un nombre restreint de mains. Qu’on demande plus et mieux à la Sécu, oui, mais il y a du travail pour tous et le renforcement des équipes doit être une priorité : renforcement en nombre et accroissement des compétences des collègues en place. Sinon, il y aura beau avoir de l’action, on risque d’assister à bien plus que de la déception.

Frédéric Belouze – Délégué syndical CFTC Ucanss

Laisser un commentaire

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940