Journée de solidarité : l’éternelle non négociation

Posté par cftcucanss le 17 janvier 2013

Les organisations syndicales représentatives de l’Ucanss sont conviées à la négociation sur la journée de solidarité ce vendredi 18 janvier à 10h. Une négociation qui doit fixer les modalités de « prise » de cette journée.

Ne maintenons pas le suspens plus longtemps…il n’y aura pas d’accord. Les positions exprimées par la Direction et les organisations syndicales sont tellement opposées que tout rapprochement semble inenvisageable…et cela malgré l’année écoulée depuis la dernière négociation, le changement de gouvernement, celui de Direction de l’Ucanss et même le soulagement d’avoir survécu à l’Apocalypse Maya.

Pour être clair, la Direction proposera que les 7h que chaque collègue doit travailler gratuitement le soit via le « don » de 7h de RTT, 7h de la journée administrative ou 7h de congés (mais cette possibilité est légalement limitée). Cette année il ne devrait pas y avoir de possibilité de ne pas récupérer un samedi férié (que nous récupérons le vendredi ou lundi l’encadrant) car il n’y en a pas. Pas d’accord, donc un acte unilatéral de la Direction qui fixera les modalités de l’exécution de la journée de solidarité 2013.

La CFTC demande chaque année, qu’en plus des possibilités énoncées ci-dessus, les salariés puissent utiliser les heures de leur compteur HV. L’Ucanss a toujours refuser arguant que la Direction de la Sécurité sociale refusait le fractionnement de la journée de Solidarité, le recours à l’horaire variable étant considéré comme du fractionnement. Nous appuyons notre demande sur la circulaire de la Direction du travail autorisant le recours au fractionnement (cf pièce jointe ci-dessous) et sur le fait que cette option est appliquée dans de grandes entreprises, publiques et privées. Mais là encore, la Direction pense avoir un argument choc en nous faisant savoir que même si elle signait un tel accord, la DSS ne donnerait pas l’agrément, rendant l’accord nul et non avenu. Nous avons déjà répondu que l’Ucanss pourrait faire un accord unilatéral offrant cette possibilité. Un tel accord ne réclamant aucun passage au Cor et à la DSS, rien ne nous empêcherait d’appliquer le fractionnement à l’Ucanss. Avec une telle décision l’Ucanss se positionnerait de plus en modèle de progrès au sein de l’Institution.

Pas de réelle négo donc… Vous vous demandez alors pourquoi nous y participons ? Tout d’abord, la politique de la chaise vide ne nous est jamais apparu comme une politique viable qui permette réellement la défense des salariés. Tant que la Direction fera la sourde oreille, nous ne cesserons de porter nos revendications. Dans ce cas comme dans tous. Ensuite, si jamais un miracle devait arriver, autant que nous puissions être là pour y assister et en attester….

Frédéric Belouze – Délégué syndical CFTC Ucanss

 

fichier pdf Circulaire DRT novembre 2005 – fractionnement

Laisser un commentaire

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940