RPN Intéressement : où va l’Ucanss ?

Posté par cftcucanss le 28 mai 2014

Après deux réunions de négociation, la CFTC reste interrogative sur la volonté de l’employeur à l’égard du dispositif d’Intéressement.

 Alors que la campagne 2013 souligne une nouvelle fois la plus-value du dispositif pour notre Institution, l’Ucanss a opté pour le surplace. Pour seule négociation, nous nous voyons proposer une simple reconduction de l’accord actuel. La seule évolution consiste en la signature d’un accord commun avec les praticiens conseils plutôt que la signature de deux accords distincts (bien qu’identiques sur le fond comme c’était le cas précédemment).

La CFTC demandait à ce que la base de calcul de l’Intéressement soit portée à 3% de la masse salariale (2,5% actuellement) et que l’absence pour prise de son CET ne soit plus considérée comme pénalisante. Sur ces deux points, nous avons reçu une fin de non recevoir.

Si la part théorique de la masse salariale consacrée au dispositif est actuellement de 2,5%, dans les faits elle est de 1,9-2%. Placer la barre théorique à 3%, nous permettrait d’atteindre dans la pratique les 2,5% actuellement affichés comme base de calcul.

En ce qui concerne le CET, la CFTC part d’un constat simple. En plaçant des jours de congés sur un CET, un collègue sur-participe au fonctionnement de son organisme puisqu’il prend moins de vacances. Et lorsqu’il fait valoir son CET, l’employeur considère qu’il sous-participe à la bonne marche de sa structure. Pour la CFTC, l’un dans l’autre, le tout s’équilibre. Donc soit on retire la prise de CET des absences pénalisantes, soit on majore l’intéressement du collègue lorsqu’il ne prend pas la totalité de ses congés.

Les négociations vont maintenant se focaliser sur les annexes techniques de l’accord qui déterminent, par branche, les critères d’intéressement. En l’état actuel de la négociation, la CFTC est des plus réservée quant à l’issue des discussions.

La CFTC, à l’origine du dispositif de l’Intéressement, reste très attachée à son maintien, à sa pérennisation mais surtout à sa consolidation. La position « c’est ça ou rien » défendue par l’Ucanss est difficilement acceptable pour les collègues que nous représentons et défendons.

Publié dans Securite sociale | Pas de Commentaire »

Prime de crèche : la CFTC signe l’accord

Posté par cftcucanss le 28 mai 2014

 

La CFTC a signé le protocole d’accord élargissant le droit à la prime de crèche proposé aux organisations syndicales ce mardi 27 mai 2014.

Désormais tout salarié dont le salaire mensuel est inférieur ou égal au salaire par un temps plein coefficient 477 pourra bénéficier de la prime de 7,41€ par jour.

Pour rappel, lors des négociations d’avril, la CFTC avait demandé l’extension du droit à la prime de crèche à tous les salariés. L’Ucanss n’a pas souhaité totalement ouvrir ce droit. Elle a décidé d’en exclure les praticiens conseils et les agents de direction. Concernant les employés et cadres, elle a souhaité limité le versement de la prime aux collègues dont le coefficient développé est au maximum de 477. L’Ucanss avait dans un premier temps proposé un système dégressif suivant le coefficient. L’opposition de la CFTC a permis l’abandon de cette mesure discriminatoire. Notre persévérance nous a également permis d’obtenir que la prime soit versée en fonction du salaire sur la base d’un temps plein coefficient 477. En d’autres termes, pour exemple, un collègue coefficient 510 mais à mi-temps sera éligible à cette prime.

Pour rappel, la prime est versé pour 5 jours maximum par semaine, sur présentation de justificatifs et participation aux frais réels, et jusqu’au 3 ans de l’enfant. Une dérogation est possible jusqu’à 6 ans si l’enfant ne peut pas être scolarisé dans l’école la plus proche.

Evidemment, le texte ne sera applicable que lorsqu’il aura été agréé par la tutelle.

L’équipe CFTC Ucanss

Publié dans Securite sociale | Pas de Commentaire »

Politique salariale 2014 : le grand floue…

Posté par cftcucanss le 27 mai 2014

Lors de la séance plénière du Comité d’entreprise du 27 mai, la Direction a présenté les grandes lignes de la politique salariale pour cette année.

La Direction souhaite maintenir le même tableau de marche que l’année dernière. Ainsi, les directions devront faire remonter leurs demandes d’attribution de points de compétences et de promotions courant juin afin de procéder à l’ensemble des arbitrages pour la mi-juillet.

Les directions de l’Ucanss ont d’ores et déjà reçu les montants qui leur sont attribués pour cette campagne 2014. La COG de l’Ucanss fixe un montant équivalent à 2,25% de la RMPP pour ces mesures. Le montant réel pour cette année n’est pas encore connu du fait du cadrage institutionnel encore non arrêté. La Direction a tout de même indiqué qu’en l’absence de mesures collectives, les enveloppes seraient à la hausse pour l’attribution de points de compétence. La cible pour les parcours professionnels (promotions) est maintenu à 7%.

En l’absence de chiffrage exact de la part de RMPP allouée à la politique salariale, la CFTC Ucanss reste prudente sur l’effet d’annonce d’enveloppes à la hausse par rapport à la campagne 2013.

Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons de plus amples informations.

L’équipe CFTC Ucanss

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Les managers parlent trop souvent pour ne rien dire

Posté par cftcucanss le 6 mai 2014

Un article intéressant hier dans la revue de presse de l’Ucanss. Il traite d’un sujet auquel nous sommes tous confrontés, le verbiage bien trop fréquent de nos hiérarchies.

Plutôt que de paraphraser le texte, nous vous invitons à le lire : ICI

Nous reprendrons la conclusion de l’article en proposant « de pousser dans ses retranchements la personne qui pratique les discours nébuleux en lui demandant d’«argumenter contre l’idée qu’elle vient d’avancer» ».

L’équipe CFTC Ucanss

Publié dans Societe | Pas de Commentaire »

 

InfoLIGUE 51 |
amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sos chien en detresse
| Association VHMA
| merselkebir1940